AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Alnico or not Alnico.... that is the question !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
mattera91

avatar

Messages : 6136
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 60
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Sam 31 Aoû 2013 - 12:15

Ta contribution est très intéressante, et il est vrai qu'on peut facilement mettre l'oreille sur des différences de conception, comme effectivement l'influence des suspensions extérieures, entre la mousse qui fait descendre le HP plus bas et la suspension petits plis à fort pouvoir de rappel qui donne un grave plus sec et plus tendu au prix d'une perte en extension dans le bas.

Pour la membrane traitée aquaplas, c'est pareil, malgré ses bienfaits, avec l'expérience multiples d'écoutes de divers modèles, je me suis rendu compte que traitement aquaplas extérieur me semble donner, malgré ses qualités, une légère coloration permanente au message, alors que lorsque ce revêtement est sur le côté interne, ce n'est pas le même effet (sur le LE14 par exemple, avec ses différentes versions).

J'ai remarqué aussi ce phénomène sur d'autres modèles, par exemple le revêtement traité du 30 cm de la 4312 influe et colore pas mal, idem sur celui de la L112 ou sa soeur professionnelle, la 4411, alors que la 4412 qui a une façade extérieure non traitée sonne à mon sens beaucoup plus "juste" dans le sens neutre et noble du terme que les deux précédentes citées. J'ai vraiment un excellent souvenir de ce modèle, qui en donne également beaucoup et dans un volume compact.

Pour ce que tu dis sur la perception des harmoniques entre les deux modes d'aimantation, attention, je ne demande qu'à comprendre, pas de polémique, autant je pige parfaitement quand on me parle d'harmoniques perceptibles dans le haut du spectre, autant pour un boomer coupé qui fait la partie basse du spectre, j'ai franchement du mal à saisir l'influence possible sur le signal reproduit et capté par les oreilles, tu vois ce que je veux dire?

Il faut dire que je suis comme Saint-Thomas...

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A


Dernière édition par mattera91 le Sam 31 Aoû 2013 - 15:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
M.Big-net



Messages : 524
Date d'inscription : 09/06/2008
Age : 54
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Sam 31 Aoû 2013 - 12:51

mattera91 a écrit:

Pour la membrane traitée aquaplas, c'est pareil, malgré ses bienfaits, avec l'expérience multiples d'écoutes de divers modèles, je me suis rendu compte que traitement aquaplas extérieur me semble donner, malgré ses qualités, une légère coloration permanente au message, alors que lorsque ce revêtement est sur le côté interne, ce n'est pas le même effet (sur le LE14 par exemple, avec ces différentes versions).
Je te rejoins sur le LE14 qui est un formidable HP trop méconnu à mon goût, comme quoi il n'y a pas de mystère, si JBL a attaché une grande importance à ce traitement interne. Ils ont bien entendu une différence considérable pour valider ce traitement.

mattera91 a écrit:

Pour ce que tu dis sur la perception des harmoniques entre les deux modes d'aimantation, attention, je ne demande qu'à comprendre, pas de polémique, autant je pige parfaitement quand on me parle d'harmoniques perceptibles dans le haut du spectre, autant pour un boomer coupé qui fait la partie basse du spectre, j'ai franchement du mal à saisir l'influence possible sur le signal reproduit et capté par les oreilles, tu vois ce que je veux dire?
Je parlais d'HP large bande mais pas de boomer, car là ou l'oreille est très sensible aux harmoniques, la plage contentant plus d'informations se situe dans la bas médium jusqu'au médium aigu. Mais pas uniquement dans le haut du spectre. Cette zone s'appelle aussi la reproduction téléphonique (absence des deux extrémités) qui n'empêche nullement de reconnaître son interlocuteur car le cerveau compense l'absence des deux extrémités avec pour conséquence la reconnaissance automatique de la voix! Mais cette compensation cérébrale n'est possible en partie que par sa richesse en harmoniques.
Essaye d'écouter que la bande 20 Hz 150 Hz il te sera difficile de reconnaitre un morceau de musique signe de la pauvreté en harmonique et idem en extrême aigu.
Je vais affiner donc mon propos, sur cet essai précis, l'écoute se situe sur un HP grave de 38 cm coupé à 800 Hz dans une configuration 3 voies et dans l'autre cas coupé 340 Hz.
Dans le premier cas nous avons un HP qui chatouille le bas médium donc la signature sonore est encore bien riche en harmoniques.
Alors que dans le deuxième cas on attribuera au 38 cm la fonction de ne reproduire que les graves avec un côté plus brut de décoffrage qui n'offrira pas toutes les mêmes subtilités.


Cela se confirme bien sur l'homogénéité des catalogues de JBL ALTEC et TAD, que les 46 cm étant dédié à l'extrême grave possède pratiquement que d'aimant ferrite. Puisque leur fonction première est une reproduction plus exacerbée dans l'extrême grave et aussi le choix d'amplis en classe D pour les caissons qui n'amplifieront pas dans la zone la plus sensible.
Revenir en haut Aller en bas
MarcB



Messages : 681
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 61
Localisation : Portes du Beaujolais

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Sam 31 Aoû 2013 - 15:39

Bonjour à tous,

Pfff... échanges cordiaux mais fermes entre Mattera et Big-net.
Mais à l'évidence Mattera a des oreilles 'orientées' qui vont à l'encontre des constats et mesures de la supériorité de l'Alnico sur la Ferrite en terme de dégradé harmonique (H2-H3) vérifié sur des HP de même conception. Plus prosaïquement la comparaison d'un 2405 A et d'un 2405 H ne laisse aucun doute (HP chers à Mattera) s'ils sont passés chez Fertin.
Si on ne trouve que rarement de l'Alnico c'est que le produit est devenu excessivement cher par sa rareté, plusieurs fois le prix du Néodyne à induction équivalente.

Des fois Mattera ferait mieux de se taire, car il n'a pas la science infaillible.

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6136
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 60
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Sam 31 Aoû 2013 - 16:17

MarcB a écrit:
Bonjour à tous,

Pfff... échanges cordiaux mais fermes entre Mattera et Big-net.
Mais à l'évidence Mattera a des oreilles 'orientées' qui vont à l'encontre des constats et mesures de la supériorité de l'Alnico sur la Ferrite en terme de dégradé harmonique (H2-H3) vérifié sur des HP de même conception. Plus prosaïquement la comparaison d'un 2405 A et d'un 2405 H ne laisse aucun doute (HP chers à Mattera) s'ils sont passés chez Fertin.
Si on ne trouve que rarement de l'Alnico c'est que le produit est devenu excessivement cher par sa rareté, plusieurs fois le prix du Néodyne à induction équivalente.

Des fois Mattera ferait mieux de se taire, car il n'a pas la science infaillible.

Bien cordialement.
Non, monsieur, je ne ferais pas bien de me taire, justement parce que je ne prétends pas avoir la science infuse et que je suis intéressé de comprendre, donc je "ramène ma fraise" sur le sujet pour approfondir un peu. Si je vous suis bien, en allant jusqu'au bout du raisonnement, même en admettant cette histoire d'harmoniques qui semble plus intéressante sur les moteurs ALNICO, le fait d'avoir fait en 1982 le passage des moteurs alnico avec du moteur ferrite pour les boomers uniquement, même si c'était pour des raisons économiques, cette décision confirme bien que c'était quand même un bonus général pour l'enceinte (4315B, 4333B, 4343B, etc) qui conservait ainsi toutes ses qualités dans le haut du spectre, puisque traité strictement à l'identique, mais en bénéficiant tout de même dans le secteur demandant le plus d'énergie d'un grave plus stable sans risque de perte d'aimantation.

Mais on en m'enlève pas de l'idée que les différences restent de toutes façons assez minimes, voire dans le domaine du négligeable, même dans la partie supérieure du spectre. Franchement, connaissant le 2405A et le 2405H, pour moi c'est surtout la mise en oeuvre de l'ensemble de l'installation en amont qui fera plus la différence, depuis les mariages harmonieux des éléments entre eux jusqu'aux câbles HP, qui eux, donnent des différences surprenantes d'un câble à l'autre, justement dans le domaine des harmoniques, allant suivant la technologie d'un son "bouché" jusqu'au son très aérien suivant la mise en oeuvre effectuée en amont.

Pour moi, se fixer sur ce facteur comme facteur prioritaire dans la musicalité d'une installation me semble toujours d'une hérésie totale en terme de priorité et d'importance réelle...

Et pour moi, ça s'explique aussi plus facilement, compte-tenu des différences réelles de technologie de fabrication là où le signal passe vraiment, alors que la différence d'aimantation à elle seule sur un moteur qui utilise ensuite exactement les mêmes ingrédients, franchement, j'ai du mal à comprendre, et même si différence il peut y avoir, je ne pense pas en pratique que ce soit d'une influence capitale..

Ce n'est pas le tout de critiquer, il faut argumenter aussi, Big-net le fait très bien, je le respecte, toi, tu me contredis juste pour me contredire, sans expérience concrète, juste parce que tu es aussi un "quinqua grincheux" :)

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A


Dernière édition par mattera91 le Dim 1 Sep 2013 - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MarcB



Messages : 681
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 61
Localisation : Portes du Beaujolais

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Dim 1 Sep 2013 - 11:29

Bonjour à tous,

'Mattera' : je suis quiqua et j'assume, 'grincheux' pas vraiment.

Pour revenir à l'Alnico, force est de constater que quand on veut s'approcher du Must, on passe par l'Alnico. Déjà évoqué dans cette discussion le cas JBL avec les 1500AL.

Pas besoin de polluer, pour plus de discussions nous le ferons en MP.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6136
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 60
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Dim 1 Sep 2013 - 15:15

C'était pourtant intéressant d'essayer de comprendre sur un débat public ouvert, le 1500AL bénéficie aussi d'autres technologies, comme le double spider, par exemple, c'est un ensemble de paramètres qui est différent sur ces modèles plus récents.

Pour moi le paramètre valable sur ces moteurs, c'était que l'energie était plus concentrée au départ et elle nécessitait donc des moteurs moins volumineux à performances égales (plus faciles à caser). Il n'y a qu'à voir la différence de diamètre entre un 2420 et un 2425...ou entre un 2405A et un 2405H.

A l'époque, la transformation des moteurs avait vraiment été au total bénéfique pour l'avancement général des performances des produits et notamment pour leur meilleure stabilité dans le temps, quoique vous pensiez...Le "c'était mieux avant", a tout de même ses limites à mon sens, même s'il ne faut évidemment jamais perdre de vue l'aspect marketing..

La meilleure preuve est qu'aujourd'hui on peut acheter encore une paire de 4333B ou une 4343B (et bien d'autres de cette génération) pratiquement "les yeux fermés", alors que pour la série A il y a maintenant tout lieu de s'inquiéter sérieusement au fur et à mesure que le temps passe en se penchant de plus en plus près sur le pédigree de chaque annonce ..

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A
Revenir en haut Aller en bas
fabrice11

avatar

Messages : 1453
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Dim 1 Sep 2013 - 15:35

mattera91 a écrit:
C'était pourtant intéressant d'essayer de comprendre sur un débat public ouvert, le 1500AL bénéficie aussi d'autres technologies, comme le double spider, par exemple, c'est un ensemble de paramètres qui est différent sur ces modèles plus récents.

Pour moi le paramètre valable sur ces moteurs, c'était que l'energie était plus concentrée au départ et elle nécessitait donc des moteurs moins volumineux à performances égales (plus faciles à caser). Il n'y a qu'à voir la différence de diamètre entre un 2420 et un 2425...ou entre un 2405A et un 2405H.

A l'époque, la transformation des moteurs avait vraiment été au total bénéfique pour l'avancement général des performances des produits et notamment pour leur meilleure stabilité dans le temps, quoique vous pensiez...Le "c'était mieux avant", a tout de même ses limites à mon sens, même s'il ne faut évidemment jamais perdre de vue l'aspect marketing..

La meilleure preuve est qu'aujourd'hui on peut acheter encore une paire de 4333B ou une 4343B (et bien d'autres de cette génération) pratiquement "les yeux fermés", alors que pour la série A il y a maintenant tout lieu de s'inquiéter sérieusement au fur et à mesure que le temps passe en se penchant de plus en plus près sur le pédigree de chaque annonce ..
 


Certes mais tôt ou tard il y aura un déséquilibre entre les compressions et le bas medium et le grave  du fait de la dé-magnétisation des 2420 et 2405 ... pour ceux qui préfèrent les B mieux vaut passer directement  au 4344 ou 45
Revenir en haut Aller en bas
MarcB



Messages : 681
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 61
Localisation : Portes du Beaujolais

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Dim 1 Sep 2013 - 15:53

'Mattera',

c'est pourtant facile d'interroger Google ou Lansingheritage sur le sujet.
En simplifiant, la disparition de l'Alnico au profit de la ferrite a été imposée par une guerre civile au Zaïre qui a supprimé l'unique source mondiale de Cobalt. Quelques mines, via le Congo, fournissaient encore du Cobalt à prix d'or. Les fabricants de HP, entre autres, ont du réagir ce qui provoqua l'apparition de la ferrite sur nos HP.

Il est évident que la technologie, et la connaissance, ont évolué depuis les HP des années 70 et ont permis de produire des HP de plus en plus performants, surtout en tenue en puissance. Pour revenir au 1500AL, il a bénéficié de toutes les nouvelles technologies (bague cuivre, double spider, etc) mais l'aimant est quand même de l'Alnico, et il équipait le plus haut de gamme des K2 ; ce n'est pas qu'une question marketing car les gens capables d'acheter ces enceintes en avaient rien à foutre de Alnico ou pas.

Même Great Plains Audio propose l'Altec 515 avec un aimant Alnico (sur commande) mais au double du prix !
Le débat porte sur l'Alnico V, le vrai, et sur de subtiles différences avec la ferrite, notamment à haut niveau électrique.

Au fait, réaimanter un HP coute une misère (chez Fertin), c'est le port qui est cher. Alors une réaimantation tous les dix ans est plus qu'abordable.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
fabrice11

avatar

Messages : 1453
Date d'inscription : 23/03/2010

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Dim 1 Sep 2013 - 16:05

MarcB a écrit:
'Mattera',

c'est pourtant facile d'interroger Google ou Lansingheritage sur le sujet.
En simplifiant, la disparition de l'Alnico au profit de la ferrite a été imposée par une guerre civile au Zaïre qui a supprimé l'unique source mondiale de Cobalt. Quelques mines, via le Congo, fournissaient encore du Cobalt à prix d'or. Les fabricants de HP, entre autres, ont du réagir ce qui provoqua l'apparition de la ferrite sur nos HP.

Il est évident que la technologie, et la connaissance, ont évolué depuis les HP des années 70 et ont permis de produire des HP de plus en plus performants, surtout en tenue en puissance. Pour revenir au 1500AL, il a bénéficié de toutes les nouvelles technologies (bague cuivre, double spider, etc) mais l'aimant est quand même de l'Alnico, et il équipait le plus haut de gamme des K2 ; ce n'est pas qu'une question marketing car les gens capables d'acheter ces enceintes en avaient rien à foutre de Alnico ou pas.

Même Great Plains Audio propose l'Altec 515 avec un aimant Alnico (sur commande) mais au double du prix !
Le débat porte sur l'Alnico V, le vrai, et sur de subtiles différences avec la ferrite, notamment à haut niveau électrique.

Au fait, réaimanter un HP coute une misère (chez Fertin), c'est le port qui est cher. Alors une réaimantation tous les dix ans est plus qu'abordable.




Cordialement.
 



si tout les moteurs TAD sont en alnico c'est certainement pour une raison tout comme certains boomer de la marque ...
Revenir en haut Aller en bas
stephane

avatar

Messages : 902
Date d'inscription : 21/12/2010
Localisation : 92

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Dim 1 Sep 2013 - 18:09

Citation :
Même Great Plains Audio propose l'Altec 515 avec un aimant Alnico (sur commande) mais au double du prix !
Oui, c'est avec ce HP que j'ai fait les tests donc je parle un peut avant dans ce post.

Stéphane
Revenir en haut Aller en bas
http://srsystemaudio.blogspot.com/
ounesh



Messages : 669
Date d'inscription : 08/06/2008
Localisation : nantes

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Dim 1 Sep 2013 - 18:46

<<Pour moi le paramètre valable sur ces moteurs, c'était que l'energie était plus concentrée au départ et elle nécessitait donc des moteurs moins volumineux à performances égales (plus faciles à caser). Il n'y a qu'à voir la différence de diamètre entre un 2420 et un 2425...ou entre un 2405A et un 2405H. >>
A mon avis aussi, la supériorité de l'alnico est de produire un même champ magnétique que la ferrite avec un volume et un poids plus faible mais aussi pour un prix plus élevé.
Mais pour un même champ magnétique fourni que ce soit avec l'alnico ou ferrite, pourquoi il y aurait il une différence d'écoute ?
On nous aurait caché qu'il y a de bon et de moins bon champ magnétique ?
Revenir en haut Aller en bas
M.Big-net



Messages : 524
Date d'inscription : 09/06/2008
Age : 54
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Dim 1 Sep 2013 - 21:14

Bonsoir,

J'ajouterai qu'à champ magnétique identique les deux aimants se comportent différemment avec une tenue en température doublement supérieur à l'Alnico.
Donc je maintiens que le dégradé d'harmonique serait majoritairement d'ordre pair pour l'Alnico et d'impair pour la ferrite.
Pour les personnes intéressés petite lecture :
MagnetoSynergie
Et puis l'Alnico sur des HP d'aujourd'hui cela reste une réalité exemple :
Davis large bande

A bientôt peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6136
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 60
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Lun 2 Sep 2013 - 7:30

MarcB a écrit:
'Mattera',

c'est pourtant facile d'interroger Google ou Lansingheritage sur le sujet.
En simplifiant, la disparition de l'Alnico au profit de la ferrite a été imposée par une guerre civile au Zaïre qui a supprimé l'unique source mondiale de Cobalt. Quelques mines, via le Congo, fournissaient encore du Cobalt à prix d'or. Les fabricants de HP, entre autres, ont du réagir ce qui provoqua l'apparition de la ferrite sur nos HP.

Il est évident que la technologie, et la connaissance, ont évolué depuis les HP des années 70 et ont permis de produire des HP de plus en plus performants, surtout en tenue en puissance. Pour revenir au 1500AL, il a bénéficié de toutes les nouvelles technologies (bague cuivre, double spider, etc) mais l'aimant est quand même de l'Alnico, et il équipait le plus haut de gamme des K2 ; ce n'est pas qu'une question marketing car les gens capables d'acheter ces enceintes en avaient rien à foutre de Alnico ou pas.

Même Great Plains Audio propose l'Altec 515 avec un aimant Alnico (sur commande) mais au double du prix !
Le débat porte sur l'Alnico V, le vrai, et sur de subtiles différences avec la ferrite, notamment à haut niveau électrique.

Au fait, réaimanter un HP coute une misère (chez Fertin), c'est le port qui est cher. Alors une réaimantation tous les dix ans est plus qu'abordable.

Cordialement.
-Oui, j'entends bien, le matériau de base est plus noble, mais de là à vouloir en faire une priorité pour un écart subtile, comme tu le dis si bien, je pense sincèrement qu'il faut arrêter de croire au "7ème ciel" uniquement à cause de ce paramètre, et arrêter de se faire des films avec ça, surtout avec l'inconvénient d'instabilité dans le temps du à cette désaimantation progressive.

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6136
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 60
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Lun 2 Sep 2013 - 7:35

ounesh a écrit:
<<Pour moi le paramètre valable sur ces moteurs, c'était que l'energie était plus concentrée au départ et elle nécessitait donc des moteurs moins volumineux à performances égales (plus faciles à caser). Il n'y a qu'à voir la différence de diamètre entre un 2420 et un 2425...ou entre un 2405A et un 2405H. >>
A mon avis aussi, la supériorité de l'alnico est de produire un même champ magnétique que la ferrite avec un volume et un poids plus faible mais aussi pour un prix plus élevé.
Mais pour un même champ magnétique fourni que ce soit avec l'alnico ou ferrite, pourquoi il y aurait il une différence d'écoute ?
On nous aurait caché qu'il y a de bon et de moins bon champ magnétique ?
+ 10 !!

oui, c'est certainement ça, il n'y a que ça comme différence, mais bon...sinon c'est juste la noblesse du matériau, sur le papier...

Pour moi c'est surtout un phénomène de "paluchage idiophile" (tiens, j'ai inventé une nouvelle expression:) ), mais bon, chacun ses fantasmes, comme on dit..

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A


Dernière édition par mattera91 le Lun 2 Sep 2013 - 13:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6136
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 60
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Lun 2 Sep 2013 - 7:38

M.Big-net a écrit:
Bonsoir,

J'ajouterai qu'à champ magnétique identique les deux aimants se comportent différemment avec une tenue en température doublement supérieur à l'Alnico.
Donc je maintiens que le dégradé d'harmonique serait majoritairement d'ordre pair pour l'Alnico et d'impair pour la ferrite.
Pour les personnes intéressés petite lecture :
MagnetoSynergie
Et puis l'Alnico sur des HP d'aujourd'hui cela reste une réalité exemple :
Davis large bande

A bientôt peut-être...
-Je veux bien, mais concrètement, à l'écoute, tu ne me persuaderas pas de différences "surlecutantes", ça je n'y crois pas une seconde, et il y a dans une installation, à mon sens, des dizaines de paramètres bien plus importants à maîtriser...Cool

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A


Dernière édition par mattera91 le Lun 2 Sep 2013 - 16:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
ounesh



Messages : 669
Date d'inscription : 08/06/2008
Localisation : nantes

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Lun 2 Sep 2013 - 7:53

Bonjour Big net
Quand tu viens voir belle maman, n'hésites pas.
Revenir en haut Aller en bas
M.Big-net



Messages : 524
Date d'inscription : 09/06/2008
Age : 54
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Lun 2 Sep 2013 - 8:27

Bonjour Ounesh,

Je te remercie de l'invitation, normalement pas avant Noël.

Pour l'Alnico certains ne trouveront pas de différences énormes mais par analogie en 1981 lorsque je parlais d'amplis à tubes pour leur richesse sonore personne ne me croyait (j'avais un petit Dynaco ST-70 modifié Van Alstine avec EL-34 Mullard) !
On me parlait également de passéiste la hifi de grand-père on a pas fait mieux !

J'écoutais Cat Steven, eh bien aucun transistor japonais n'arrivait à me ficher le même frisson. Pourtant sur le papier le japonais offrait de bien meilleurs caractéristiques techniques.
Mais un certains Monsieur Jean Hiraga parlait de 300 B, où il parlait d'une donné technique qui allait faire fureur dans le monde de l'audio le respect du rang d'harmoniques où la prédominance d'harmoniques pairs étaient plus respectueux de la restitution sonore.
Aujourd'hui il ne fait aucun doute sur la véracité de ces dires.
Bref il ne fait pas bon d'être avant-gardiste, mais je ne prétend pas que seul Alnico est un agent déterminant sur un HP.
Mais sur ma propre expérience j'entend plus souvent de différence entre deux HP à structure de membrane et de taille avec il va de soit un rendement identique mais d'aimant différent qu'il soit Anico Ferrite ou néodium.
Que je n'arrive pas toujours sur mon système à mettre en valeur l'apport de cônes sous mes électroniques par exemple.
Mais ses différences sont aussi importantes que le changement de câble audio.

Vous savez dans la culture hifi et sur certains systèmes car chaque système hifi est unique dans son association.
Exemple un ami qui possède un système DIY avec transducteurs Altec + Fostex (4 x 38 cm dans d'énormes pavillon avec un rendement époustouflant, le décrire serait trop long) m'a démontré l'absence de différence entre deux câbles numériques sur sa source alors que sur d'autres systèmes l'écart était flagrant. Donc à méditer, j'ai appris une chose que certaines théories n'étaient pas fiable à 100%, il ne faut pas généraliser à outrance. Voilà pourquoi je prends toujours des gants (bien souvent en gardant le silence) sur un sujet tout en écoutant au mieux les avis divergeant.

Cordialement,
Revenir en haut Aller en bas
d.grammophone

avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 05/05/2013
Localisation : Vaucluse

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Lun 2 Sep 2013 - 11:59

Bonjour, voici mon opinion sur les 38; quasiment toutes les discussions jusqu'à maintenant on eu comme sujet les woofers, c'est parfait, maintenant si vous le voulez, on pourrait aborder les hp de médium et d'aigus. Sur les médium, il sera très difficile de me faire revenir sur mon opinion sur la supériorité des alnico, mais sur les aigus, j'avoue que pour l'instant mon préféré est le 2405h avec une membrane argent (si quelqu'un comprend quelque chose aux membranes bleues, jaunes et argent, je suis preneur d'explications)  et mes 2402 alnico que j'ai depuis le début et qui n'ont jamais été ouverts.

Pour les woofers, mon opinion est sur la supériorité des alnico. tout en pensant que les e145 et les 2335h sont d'excellents haut parleurs.

Le tableau qui m'a le plus intéressé (merci pour celui qui l'a posté) est la résistance à la chaleur des différents matériaux utilisés; en effet j'ai en tant qu'étudiant, fait chauffer des alnico en configuration double 38  et c'est vraiment ce que j'ai remarqué: le son tenait jusqu'à un certain point et puis s'effondrait et il fallait repartir plus bas pour "récupérer le son"; en fait il fallait faire refroidir les  bobines mobiles et l'alnico. Je n'ai jamais réussi à avoir ce son "plein" avec des ferrites JBL ou Altec. Je ne dis pas que ce soit impossible, je dis que je n'y suis jamais arrivé. Avec l'alnico, le son est entier, il monte tout seul;
En ce qui concerne les compressions, je n'ai jamais constaté de perte de puissance due à la chaleur.
Je pense que le son de mes 2235h et de mes e145 est super clair, plus clair que mes k130 ou le15a, mais le son n'a pas la même tenue.

Le cobalt n'est pas si cher que cela, simplement tous les constructeurs sont partis sur un coût de production le plus bas possible, alors qu'à l'époque de JBL, c'est la qualité qui comptait en premier.
On trouve du cobalt au Zambie, mais aussi en Union Soviétique, e n Chine et au Canada, c'est le produit employé dans les batteries lithium-ion, car étant le semi-métal capable d'emmagasiner le plus de flux magnétique, il est utilisé obligatoirement pour la miniaturisation des portables par exemple.

Je trouve les interventions très intéressantes  et suis prêt à continuer sur les compressions médium et aigues.
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6136
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 60
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Lun 2 Sep 2013 - 13:35

La discussion est effectivement intéressante et les avis divergent. Pour ma part, j'ai tout de même la sensation que ces préférences, si différence il y a, restent dans le domaine du "modéré" et qu'il n'est pas très raisonnable aujourd'hui de se fixer sur de tels paramètres pour ses choix d'enceintes lors d'un projet achat.

J'irais même plus loin, lorsqu'on est dans le vintage, ce paramètre est plutôt à considérer comme un inconvénient plus qu'autre chose sur l'état réel du produit dans l'époque actuelle.

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A


Dernière édition par mattera91 le Lun 2 Sep 2013 - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
M.Big-net



Messages : 524
Date d'inscription : 09/06/2008
Age : 54
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Lun 2 Sep 2013 - 13:56

mattera91 a écrit:

J'irais même plus loin, lorsqu'on est dans le vintage, ce paramètre est plutôt à considérer comme un inconvénient plus qu'autre chose sur l'état réel du produit dans l'époque actuelle.
Inconvénient certes, au même titre que l'usure des suspensions mousses sur nos cher JBL qui est facile de remplacer.
Il est tout à fait possible de ré-aimanter chez EMS speakers ou ailleurs si nécessaire. J'ai un ami ses JBL L-26 possèdent toujours leur excellent rendement malgré leur âge !
Mais je n'ai jamais rencontré de problème d'aimantation sur les compressions JBL 2441 ou TAD TD-4001 ni même sur les 1601a ou 1602 à part mes LE-15a qui ont eu un passé très musclé (utilisé sous 800W! par l'ancien propriétaire) ont besoin très certainement d'être ré-aimantés.
Il est plus courant une baisse d'aimantation sur les boomer car ils ont dans certains cas été surchargé ou choqué mécaniquement ce que ne supporte pas ces aimants.
Je reconnais que dans le temps l'Alnico fuit doucement mais encore mois chez les derniers modèles TAD et JBL par la présence de bagues cuivre avant et après la bobine.

A bientôt,
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6136
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 60
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Lun 2 Sep 2013 - 16:34

la discussion est de plus en plus intéressante, et, p'tain les mecs, le temps que je m'aperçoive et que je revienne corriger mes fautes de frappe ou d'orthographe en me relisant et vous avez déjà répondu!

la démagnétisation est effectivement inégale suivant les cas (le temps écoulé à lui seul depuis la production n'est pas en effet un critère suffisant pour juger de la perte) et elle dépend effectivement de l'usage plus ou moins intensif et/ou des chocs (surtout l'usage en fait).

C'est surtout le boomer qui "trinque", celui ci étant le plus sollicité "électriquement" parlant, d'où les écoutes critiques de GENTLEGIANT sur un exemplaire de JUBAL aux boomers certainement fatigués. Je sais de quelle façon ça peut nuire et le déséquilibre général que celà occasionne car j'ai eu l'occasion de tester aussi ce cas de figure à l'essai d'une paire paraissant pourtant physiquement.....neuve, en état collection, mais qui avait subit un usage intensif à fort niveau durant plus de 20 ans!!


_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A
Revenir en haut Aller en bas
ARTHUR



Messages : 473
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 58

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Lun 2 Sep 2013 - 20:03

mattera91 a écrit:
la discussion est de plus en plus intéressante, et, p'tain les mecs, le temps que je m'aperçoive et que je revienne corriger mes fautes de frappe ou d'orthographe en me relisant et vous avez déjà répondu!

la démagnétisation est effectivement inégale suivant les cas (le temps écoulé à lui seul depuis la production n'est pas en effet un critère suffisant pour juger de la perte) et elle dépend effectivement de l'usage plus ou moins intensif et/ou des chocs (surtout l'usage en fait).

C'est surtout le boomer qui "trinque", celui ci étant le plus sollicité "électriquement" parlant, d'où les écoutes critiques de GENTLEGIANT sur un exemplaire de JUBAL aux boomers certainement fatigués. Je sais de quelle façon ça peut nuire et le déséquilibre général que celà occasionne car j'ai eu l'occasion de tester aussi ce cas de figure à l'essai d'une paire paraissant pourtant physiquement.....neuve, en état collection, mais qui avait subit un usage intensif à fort niveau durant plus de 20 ans!!

 
nooooon :shock: fallait pas relancer le débat des jubals avec GENTLEGIANT @ @ @ @ @ :x 
Revenir en haut Aller en bas
Pierrev1957

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 18/11/2011
Age : 60
Localisation : Bruxelles Uccle

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Sam 7 Déc 2013 - 9:43

M.Big-net a écrit:
mattera91 a écrit:
Je suis de plus en plus en plus persuadé au vu de tes idées qu'il existe bien des "légendes urbaines", tu ne fais que le confirmer. Le fait d'avoir la sensation de percevoir plus d'informations avec un moteur à aimant alnico est du "pipo" complet à mon sens.
Je te trouve Mattera très déplaisant de parler de mes idées et je ne le confirmerai pas. Je parle de longues écoutes faites sur transducteurs de même sensibilité et avec les membranes utilisants les mêmes matériaux. Mais libre à toi de ne pas croire se que je dis ce n'est pas la première fois.
Je n'ai jamais remis en cause tes expérimentations mais laisse aux autres le bénéfice du doute !
Le seul défaut de l'Alnico s'est la désaimantation sur le long terme (je l'avais déjà dis mais là aussi tu n'étais pas d'accord! comme quoi les avis changent).
Par contre les TAD TD4001 sont les parfaites descendantes des 2441 et pour cause l'ingénieur qui les a pondu est le même !
Tu m'expliquera de quelle technologie et elles sont différentes !
Libre à toi de ne pas tenir compte des bouquins ni des essais soignés, réalisés par des passionnés de longues dates mais alors d'où te viennent tes connaissances ?
Bref libre à chacun de voir les choses moi je m'en tiendrai là.
Mais je ne remettrai jamais en cause le savoir de Monsieur Jean Hiraga car j'ai écouté de nombreux systèmes Audiophile critiqués par ce Monsieur et je suis toujours tombé d'accord avec lui.
Je pense ne pas me tromper là dessus et je ne suis pas le seul.
Je te souhaite une plus grande modestie ce qui te manque le plus.

Cordialement

J'interviens peu dans les débats et ici avec quelques mois de retard , mais dans le cas de la comparaision TAD td 4001 et JBL 2441 , il s'agit de membranes béryllium et alu.... C'est une différence non négligeable .
Revenir en haut Aller en bas
M.Big-net



Messages : 524
Date d'inscription : 09/06/2008
Age : 54
Localisation : Ain

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Sam 7 Déc 2013 - 13:49

Excellente comparaison qui n'est pas négligeable car le béryllium apporte plus de définitions sur les micro-informations j'apprécie beaucoup ce matériau malgré son coût élevé.
Qui s'explique par sa fragilité à la mise sous presse donc beaucoup de pièces rebutées !
Revenir en haut Aller en bas
MarcB



Messages : 681
Date d'inscription : 13/10/2011
Age : 61
Localisation : Portes du Beaujolais

MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   Sam 7 Déc 2013 - 14:43

Je vai relancer la polémique concernant le béryllium !
Avec son extrême rigidité le béryllium ne serait pas exempt de défauts concernant des résonnances parasites plus marquées que l'aluminium, et expliqueraient en partie l'extension 'artificielle' du béryllium en extrême aiguë.
Bien que n'ayant jamais possédé de compressions à diaphragme béryllium (TAD ou JBL) je serais assez partisan de cette théorie après avoir écouté plusieurs fois des TAD 2001 chez un copain, mais l'électronique n'était peut être pas adaptée (Pionner en classe A) car la brillance faisait 'son effet' mais devenait fatigante à la longue.
Je trouve bien plus cohérent d'utiliser une deux pouces (ou 1,4 ") avec un (super) tweeter à cause de la masse, même en béryllium et la suspension.
Et si on regarde les compressions modernes à utilisation Hi-Fi (Radian par exemple) on ne trouve pas de Béryllium, et je ne pense pas que ce soit uniquement pour une question de prix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alnico or not Alnico.... that is the question !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alnico or not Alnico.... that is the question !
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Alnico or not Alnico.... that is the question !
» Hp Alnico, re-magnétisation où pas???????
» Question home cinema
» Achat vespa - question de novice
» Question langue Elfique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La bibliothèque des Composants JBL. :: Les hauts parleurs.-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit