AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 JBL.... le topic qui ne dort jamais....

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29  Suivant
AuteurMessage
ounesh



Messages : 729
Date d'inscription : 08/06/2008
Localisation : nantes

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Mar 13 Fév - 9:47

Depuis les trompettes de Jericho, on ne connait sans doute pas tous les effets du son.
Très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
sergio56

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/10/2015
Age : 76
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Dim 18 Fév - 14:21

J'ai trouvé cet article par hasard sur le net !! à méditer...

http://www.pasbanal.com/Les-10-plus-gros-mensonges-en-audio_132/
Revenir en haut Aller en bas
Jean Much 17

avatar

Messages : 2816
Date d'inscription : 04/07/2010
Age : 62
Localisation : Côte Ouest ...........ROYAN

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Dim 18 Fév - 16:41

Rââââhh!!

l'hérétique au bûcher ! au bûcher!

Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6296
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 61
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 19 Fév - 12:25

sergio56 a écrit:
J'ai trouvé cet article par hasard sur le net !!  à méditer...

http://www.pasbanal.com/Les-10-plus-gros-mensonges-en-audio_132/

-C'est juste un gros ramassis de conneries totalement incrédibles (à part pour la motivation du business à tarif hautement prohibé qui est généralement pratiqué au sens large, pas que pour les câbles!).

-Il y aurait tellement à argumenter contre ses grosses conneries avancées qu'il faudrait des pages et des pages

Il n'y a pas 36 solutions:

-ou bien il est d'une mauvaise fois évidente, avec une vraie "rage" personnelle contre le "business" de la hifi, ou bien, si ce n'est pas le cas, il s'agit d'un "sourd de la feuille", mais à un point tel qu'il ne sait même pas de quoi il parle, au point que pour lui il ne doit surtout pas dépasser le stade de l'électrophone pour l'analogique.....ou du MP3 pour le numérique s'il est plus moderne...

En fait, le transistor de la cuisine avec une clé USB et de la musique MP3, c'est juste le matériel qui lui convient le mieux, comme ça il est sûr de ne pas perdre de temps, de fric, etc Twisted Evil

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A
Revenir en haut Aller en bas
Jean Much 17

avatar

Messages : 2816
Date d'inscription : 04/07/2010
Age : 62
Localisation : Côte Ouest ...........ROYAN

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 19 Fév - 13:29

ben non, au contraire, on aimerait bien avoir une argumentation, parce cette réponse est bien pauvrette en argumentation

nous sommes tout ouïe, parce la mauvaise foi tu en connais un rayon

Il était une fois, Dans la ville de Foix, Une marchande de foie, Qui vendait du foie... Elle se dit : Ma foi, C'est la première fois. Et la dernière fois, Que je vends du foie, Dans la ville de Foix
Revenir en haut Aller en bas
ounesh



Messages : 729
Date d'inscription : 08/06/2008
Localisation : nantes

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 19 Fév - 16:50

En fait ces deux points de vue tranchés ne sont pas si éloignés que ça.

L'article dit que tous les câbles sont caractérisés par une résistance R,
une inductance L , et une capacité C.

Le signal ne sait pas s'il passe dans un câble cher ou pas mais réagit suivant la fréquence à ces trois paramètres

L'article dit : avec des paramètres R, L, C, strictement identiques, l'écoute sera identique
entre deux câbles, même de prix très différents, quelque soit le sens du signal.

Entre deux câbles de paramètres R, L, C, différents, l'écoute peut être
différente, indépendamment du prix du câble.
A nous de choisir le bon.

Les paramètres R,L,C, d'un câble forment un circuit résonnant .
Cela peut favoriser ou défavoriser de façon infinitésimale la liaison ampli/enceinte et s'entendre .
Revenir en haut Aller en bas
mulanee

avatar

Messages : 700
Date d'inscription : 05/10/2009
Age : 56
Localisation : Bursa, Turquie

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 19 Fév - 17:58

Pour moi le problème du cable ce n'est pas le cable c'est par où il passe et ce qu'il y a aux 2 bouts.
Un connecteur mal soudé et ton cable à pas de prix est mort.
Un cable mal isolé et c'est la ronflette assurée.

Voilà, c'est pas le cable c'est ce qu'il y a autour.
Un cable c'est du RLC en ligne droite
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6296
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 61
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 19 Fév - 18:02

Une seule compte: l'écoute, et on passe vraiment "du coq à l'âne" avec tous ces critères réunis.

ça ne vaut pas le coup de s'étendre, il y aurait un fleuve à dire, et franchement, j'ai vraiment d'autres chats à fouetter en ce moment! A chacun d'ouvrir sa feuille et de faire ses propres expériences...

Il y a quelques vérités mais au moins 80 % n'inepties dans ce qu'il dit, la honte!! (nombreuses expériences à l'appui, y compris sur le filtrage du secteur)

Pour ma mauvaise foi? Tu te fous de ma gueule ou quoi? Suspect

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A
Revenir en haut Aller en bas
sergio56

avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/10/2015
Age : 76
Localisation : Normandie

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 19 Fév - 18:55

pas de bagarre !  j'ai mis cet article pour rire .....
Revenir en haut Aller en bas
Jean Much 17

avatar

Messages : 2816
Date d'inscription : 04/07/2010
Age : 62
Localisation : Côte Ouest ...........ROYAN

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 19 Fév - 19:27

c'est sûr qu'on se fend la gueule

une contradiction et le loup blanc sort les crocs

d'ailleurs cette signature est d'une incommensurable prétention, attention à l'écoute au casque, bientôt il ne passera plus

l'idiophilie n'est peut-être pas où l'on croit, d'ailleurs c'est quoi l'audiophilie ? un audiophile est-il un mélomane ?

de mauvaise foi tu es, grand Jedi
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6296
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 61
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 19 Fév - 21:24

Jean Much 17 a écrit:
c'est sûr qu'on se fend la gueule

une contradiction et le loup blanc sort les crocs

d'ailleurs cette signature est d'une incommensurable prétention, attention à l'écoute au casque, bientôt il ne passera plus

l'idiophilie n'est peut-être pas où l'on croit, d'ailleurs c'est quoi l'audiophilie ? un audiophile est-il un mélomane ?

de mauvaise foi tu es, grand Jedi

Bon, alors, écoutes moi bien! Je ne le dirais qu'une fois et je n'y reviendrais pas par 4 chemins:

On ne vient pas ici pour se faire insulter gratuitement après une longue journée de boulot par un énergumène aigri qui ne fait que sortir des insanités.

Encore, là, ce n'est pas trop grave, mais je te donne juste un conseil, calmes toi sur tes propos, car je ne suis, ni de mauvaise foi, ni, comme tu le prétends, d'une incommensurable prétention, alors tu donnes tes avis sur tes expériences si tu veux, mais si tu veux passer aux insultes, je te garantis que tu ne vas rester longtemps libre de tes propos, et que la prochaine fois, ça risque d'être le coup de balai sans ménagement. Suspect

Je ne sais pas ce que tu as depuis quelque temps, mais tu es de plus en plus souvent limite, tout de même, dans tes réparties, et ce n’est pas pas la première fois que je le remarque... No


_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A
Revenir en haut Aller en bas
ratitifb



Messages : 3099
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 19 Fév - 22:02

gaffe jean much tu vas être connu comme le loup blanc d'ici peu

What else lol!
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6296
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 61
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 19 Fév - 22:06

ratitifb a écrit:
gaffe jean much tu vas être connu comme le loup blanc NOIR d'ici peu

What else lol!

-Non, pas tout à fait, parce que lui ce sera plutôt dans la catégorie "loup garou", celle beaucoup moins sociable

-Allez, m'en vais me faire un bon film! Ce sera tout pour aujourd'hui...

lol!

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A
Revenir en haut Aller en bas
brufa

avatar

Messages : 237
Date d'inscription : 22/05/2008
Localisation : 60 - Oise

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Mar 20 Fév - 8:27

sergio56 a écrit:
J'ai trouvé cet article par hasard sur le net !!  à méditer...

http://www.pasbanal.com/Les-10-plus-gros-mensonges-en-audio_132/

Perso je pense que le gars ne dit pas que des conneries.

Bruno.
Revenir en haut Aller en bas
ratitifb



Messages : 3099
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Mar 20 Fév - 9:55

brufa a écrit:
sergio56 a écrit:
J'ai trouvé cet article par hasard sur le net !!  à méditer...

http://www.pasbanal.com/Les-10-plus-gros-mensonges-en-audio_132/

Perso je pense que le gars ne dit pas que des conneries.

Bruno.
et oui mais toujours les mêmes argueront qu'on n'écoute pas avec des maths, de la physique... Cool

J'en profite pour fortement conseiller à certains de consulter des ouvrages de CEM sur les câbles et leurs comportements dans des environnements donnés [url=\
Revenir en haut Aller en bas
mattera91

avatar

Messages : 6296
Date d'inscription : 08/04/2008
Age : 61
Localisation : ESSONNE

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Mar 20 Fév - 12:35

brufa a écrit:
sergio56 a écrit:
J'ai trouvé cet article par hasard sur le net !!  à méditer...

http://www.pasbanal.com/Les-10-plus-gros-mensonges-en-audio_132/

Perso je pense que le gars ne dit pas que des conneries.

Bruno.

Il y a à boire et à manger, comme d'hab, sauf qu'il pousse vraiment le bouchon trop loin, au point de ne plus être crédible du tout (manque d'expérience flagrant).. Cool

Tout ce qui se mesure ne s'entend pas, sur les chiffres des 0 après la virgule, comme si c'était significatif! Mais, l'inverse est vrai aussi, on ne dispose pas non plus de tous les critères de mesures capables de différencier tout ce que l'oreille peut percevoir distinctement.

Là où il a raison c'est sur les critères de niveau sonore par exemple, évidemment très trompeurs, on a vite tendance à privilégier systématiquement le signal qui donne le plus de niveau, alors qu'une vraie comparaison doit être faite à niveau sonore égal, et parfois on a évidemment des surprises, le numérique au format CD est souvent mieux tant qu'il s'agit d'un message "simple", genre une voix et 2 ou 3 instruments. Dès que ça devient complexe, le format 16bits ne tient vraiment plus la route face à une lecture analogique de HDG (exemple sur un grand orchestre), et ça, c'est très vite mis en évidence dès lors qu'on dispose d'une lecture analogique correcte et des supports qui vont avec!

Après, le format à fort échantillonnage en numérique, c'est tout de même un plus, mais il est mort dans l'œuf pour ce qui est du support en lui-même, la mode étant désormais à la dématérialisation. L'essentiel est pour chacun de trouver son bonheur le mieux possible en fonction de ses sources et de leurs supports. Dans les deux cas , il ne faut pas faire n'importe quoi et la mise en œuvre devra être soignée de toutes façons...

Pour le tube c'est comme pour les câbles, on peut préférer des variantes intéressantes, avoir un peu moins d'infos, mais en contrepartie des timbres plus riches, sonnant plus vrais et plus crédibles, même si on sait parfaitement qu'ils "trichent" un peu..

Perso, je ne le pratique plus actuellement, mais ça se respecte parfaitement.. Twisted Evil

Si, j'ai en stage un lecteur CD à tube en ce moment, en timbres, on dirait de la lecture analogique, par contre en nombre d'infos, je trouve qu' on appauvrit encore plus le signal dès que ça se complique un peu et qu'on le compare directement à un autre, c'est indiscutable aussi..

Perso je préfère le son du lecteur "sans tubes", mais je comprends et respecte parfaitement cette approche. Un amateur de son de chanteur à texte avec juste un accompagnement sonore "léger", y trouvera son compte...

_________________
Que dire de plus, je suis connu comme le loup blanc maintenant :D

JBL EVEREST DD55000-JBL L300-JBL L150A
Revenir en haut Aller en bas
Pape François

avatar

Messages : 647
Date d'inscription : 04/06/2015

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Sam 12 Mai - 20:13

Je viens de recevoir la petite sœurette de La Boombox …( la FLIP 4 ) pour mon VTT nucléaire.  Cool  
Quand j'ai ouvert le carton, j'ai pensé qu'elle allait repartir direct chez Mamazon tellement elle est petite..



J'ai pensé qu'avec le vent et le casque, j'allais rien entendre..  Evil or Very Mad
Mais c'est une JBL...   Twisted Evil
P'tin la patate qu'elle envoie cette petiote, c'est fou !!! demon

On the road again…. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
frm013



Messages : 92
Date d'inscription : 17/03/2014
Age : 53
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Dim 13 Mai - 14:35

ratitifb a écrit:
brufa a écrit:
sergio56 a écrit:
J'ai trouvé cet article par hasard sur le net !!  à méditer...

http://www.pasbanal.com/Les-10-plus-gros-mensonges-en-audio_132/

Perso je pense que le gars ne dit pas que des conneries.

Bruno.
et oui mais toujours les mêmes argueront qu'on n'écoute pas avec des maths, de la physique...  Cool

J'en profite pour fortement conseiller à certains de consulter des ouvrages de CEM sur les câbles et leurs comportements dans des environnements donnés [url=\

Bonjour à tous

un commentaire très intéressant sur cet article, c'est long mais c'est bon !

Citation :
Je suis tombé sur l’article « Les 10 plus gros mensonges en audio » en cherchant des infos sur les filtres secteur pour protéger mon informatique, mais il se trouve que je suis aussi un passionné d’audio, donc je me suis attardé parce que je voulais voir sur quoi débouchait le procès de la « hifi VIP » 😉 Me considérant comme un audiophile (càd un fan de hifi qui a passé sa période idiophile), je souhaite faire ici valoir mon droit de réponse à cet article afin de rétablir l’équilibre. Je suis d’accord pour dénoncer l’influence néfaste des gourous pseudo-oreilles d’or, leaders de « la pensée unique » en audio et autres apôtres de l’obscurantisme en hifi (y compris les précieuses revues audiophiles, où de grands enfants jouent les fins connaisseurs avec des jouets hors de prix). Même si toute cette clique m’écoeure, ils ne sont que des profiteurs qui se sont trouvés une niche de clients aisés et suffisamment crédules (ou frimeurs) pour acheter leurs produits et comme dit Lafontaine, « tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». On en trouve dans toutes sortes de domaines des animaux pareils, qui se réunissent en clubs d’amateurs éclairés pour des séances de « dégustation de haut de gamme » : les vins, les voitures de sport, les toiles de maîtres, l’art contemporain,…. il faut laisser ces insignifiants mariner dans leur bêtise à prix d’or…. la vérité est ailleurs. Par contre, il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain en décrédibilisant les recherches de tous ceux qui utilisent le vocable « audiophile » ; surtout pas en s’appuyant sur des arguments parfois simplificateurs qui se donnent une apparence de vérité universelle en renvoyant aux concepts et équations de la physique. Même si les vendeurs de potion magique sont légion, il n’en reste pas moins vrai qu’il y a un besoin réel chez les passionnés (qui se nomment eux-mêmes « audiophiles »), de compréhension des phénomènes de la reproduction audio, pour être capables de mettre au point une chaine audio la plus neutre possible en se basant sur des règles claires, pas sur des « recettes » transmises de bouche de druide à oreille de druide entre passionnés d’électronique. Si ce besoin n’existait pas, il n’y aurait pas toute cette ribambelle de sites audio DIY ! Je ne viens donc pas réfuter l’existence des mensonges dont il est question, mais critiquer les réponses trop simplistes (voire trompeuses) qui leur sont opposées ici. Je ne vais commenter que sur les mensonges concernant les liaisons de manière générale et les amplis (1, 2, 7 et Cool, il y a déjà bien assez à en dire 🙂 Précepte de base dans tout domaine de la physique : les équations sont des modèles mathématiques REPRESENTANT la réalité dans certaines conditions, mais en aucun cas ils ne DECRIVENT TOUTE la réalité. Les modèles mathématiques ont tous des limites, qui en électronique, se situent généralement au moment où l’on quitte le régime linéaire du composant en question…. et ça arrive bien plus souvent qu’on ne croit !

Mensonge 1 :

Le business des câbles audio, qui dure depuis des décennies maintenant, s’insinue en fait dans les failles du modèle physique de transmission dans un câble. Si vous en parlez avec les gourous des équations des lignes (oui, il y a aussi des gourous parmi les physiciens), ils vous soutiendront qu’il n’y a pas de mystère et le débat stagne justement parce qu’ils sont inflexibles sur leurs positions…. ils ont « la science pour eux ». Pourtant, je pense que le simple modèle RLC ou les impédances ramenées n’expliquent pas tous les phénomènes mis en jeu lorsqu’un câble travaille en mode impulsionnel…. et pour une raison simple, qui est d’ailleurs vraie pour tous les maillons audio : les électroniciens travaillent à l’optimisation de grandeurs ou de ratio de grandeurs électriques, toutes généralement mesurées en régime linéaire, voire carrément en régime stationnaire. Les différends entre (vrais) audiophiles et électroniciens ont en fait une cause racine commune, qui est que tout le monument de l’électronique du signal analogique tient sur le pilier de l’approximation du régime linéaire. C’est cette approximation, que tout le monde prend comme définitivement acquise, qui permet la transposition si commode des hypothèses ou des mesures entre domaine fréquentiel et domaine temporel par transformée de Fourier. Mais aussitôt que l’un de vos composants quelque part dans le circuit (voire le matériau semi-conducteur même de vos transistors selon certaines théories) entre transitoirement en mode non linéaire, les équations du modèle linéaire sont impuissantes à expliquer les phénomènes constatés. De plus, on ne sait pas créer un signal de mesure portant l’énergie et le facteur de crête d’un signal audio réel et ayant à la fois une durée suffisamment courte pour être considérée comme une impulsion et suffisamment longue pour offrir une mesure suffisamment fine en domaine fréquentiel. Les signaux MLS s’en rapprochent et fonctionnent correctement pour les enceintes et les salles, mais apparemment sont trop sensibles à certaines non-linéarités pour être utilisables en électronique (ce qui tend par ailleurs à montrer que les non-linéarités de fonctionnement des composants électroniques existent bien !).
Illustration d’un différend :
J’ai suivi le lien en fin d’article, vers le topic sur hardware.fr et de là, je suis tombé sur le site perso de M. Roger Russell… qui est, au passage, membre d’une société qui surfe depuis des décennies sur la « hifi VIP » en vendant des amplis hors de prix avec transfos de sortie haut-parleurs même lorsque l’amplification est faite avec du transistor ! Il soutient que seule la résistance du câble compte entre ampli et enceinte et pour démontrer son propos, dans la section « Cable Resistance Too High? », il nous sort le bon vieux sinus glissant sur un hp avec lequel il met au fur et à mesure des résistances de plus en plus élevées en série….. signal stationnaire + résistances démesurées par rapport à un câble réel du commerce => mesure non signifiante du point de vue du câble. De plus, des myriades de chercheurs ont déjà étudié les haut-parleurs depuis leur création (au point que l’AES édite des anthologies des articles de référence, tant il y en a) et des mesures ont été faites sous tous les angles possibles. Je pense qu’il n’y a rien de plus non-linéaire qu’un haut-parleur dans une chaine audio. En régime impulsionnel, tout bouge : l’impédance mécanique des suspensions, l’impédance de rayonnement de la membrane, l’impédance apparente de la bobine mobile… même les lignes de flux du moteur magnétique. Donc faire une mesure de câble avec un sinus glissant sur un hp dont on capte la sortie par un micro est on ne peut plus inadéquat ! Plus bas, dans le 1er paragraphe de la section suivante « When Differences Can be Heard », M. Russell approche pourtant le fond du problème, mais convaincu de sa thèse du ratio résistance câble de liaison/impédance hp, il passe à côté de la bonne interprétation. Pour moi, ce n’est pas ce ratio qui fait la différence, car la résistance d’un câble est toujours mesurée dans sa zone linéaire, en y passant quelques dixièmes d’ampères. Si je prends par exemple un petit bout de câble de 1m x 0.5mm² que j’ai mesuré à 0.2Ohms avec mon testeur, que je branche ce câble sur un hp de 8Ohms et que je balance des crêtes musicales de 4A, ce n’est pas une simple limitation de niveau sonore que je vais entendre, j’ai fabriqué un compresseur de dynamique qui distord bien comme il faut…. pourtant j’ai un câble de faible résistance et qui plus est de faible longueur. Pour simplifier, c’est le principe d’un limiteur de débit sur une conduite d’eau, tant que vous n’atteignez pas son débit limite, vous ne vous rendez pas compte de sa présence. Personne ne fait ses mesures de résistance de câbles avec un courant de test de 4A, pourtant, sur une crête musicale de quelques millisecondes à 16V sur une enceinte de 4Ohms, c’est bien 4A qui doivent passer dans le câble ! Et je vois toujours des électroniciens soutenir que l’obsession du câblage de qualité à l’intérieur des amplis est illusoire, que ça n’a pas d’effet notoire sur de si courtes distances….. en quoi est-ce que les longueurs relatives du limiteur de débit et de la conduite sur laquelle il est posé, ont une quelconque importance ? Tout le propos de M. Russell se borne en substance à « get a cable heavy enough for the impedance of the speaker you intend to drive » (càd, un câble d’un diamètre « assez gros » au vu de l’impédance de l’enceinte à alimenter)… oui, mais à partir de quand est-ce « assez gros » ?…. ce n’est certainement pas une simple mesure de résistance qui peut le dire ! Mon point de vue :

A ma connaissance, les câbles électriques ont deux origines : la nécessité de transporter le courant secteur et celle de transporter les télécommunications. Le courant secteur est à amplitude fixe, et à fréquence unique et fixe, c’est à dire exactement tout l’opposé d’un signal musical, donc clairement, la deuxième origine est celle qui devrait constituer l’héritage logique des câbles audio. Pourtant on continue à voir tout un tas de matériels audio dont la connectique et le câblage sont réalisés en suivant une logique d’électricien en bâtiment. Des gens qui connaissent pourtant la loi U=ZI ne comprennent toujours pas que faible tension ne signifie pas automatiquement faible courant, que les amplis ne peuvent pas se contenter de câble de 1.5mm² à l’intérieur, même si la résistance mesurée du câble est faible (cf. explication précédente) et que les haut-parleurs ne peuvent pas être connectés avec de simples cosses électriques (on en trouve encore dans un tas d’enceintes, même de très chères), même si c’est très pratique en atelier d’assemblage. Les modèles linéaires ne savent pas prédire l’écrêtage en courant sur les bornes d’un hp connecté par cosses électriques sur une attaque de pied de batterie, ou l’effet de tassement dynamique dans un câble enceinte de trop faible diamètre sur une basse électrique bien appuyée, pourtant je vous jure que c’est perceptible par n’importe quelle oreille. Mais en laissant stigmatiser la hifi par des ingénieurs condescendants qui ne se focalisent que sur les imposteurs de la « hifi VIP », on est sûrs d’entretenir indéfiniment le dialogue de sourds.

A mon sens, les deux principaux problèmes des liaisons audio analogiques de nos jours, sont les suivants :
on travaille avec des câbles au comportement non prédictible en impulsionnel, du fait qu’on veut profiter de la praticité apportée par la souplesse du câble multi-brins (héritage des électriciens), alors que les gars des télécoms analogiques ont compris depuis longtemps que le multi-brins en spectre large et mode impulsionnel c’est le bordel, et travaillent en faisceaux de mono-brins individuellement isolés et d’un diamètre unitaire inférieur à celui de « l’effet pelliculaire » pour les fréquences maximum qu’ils doivent transporter (cf. câblage téléphonie analogique dans votre immeuble ou armoire de brassage FT dans votre rue)
toujours dans un souci de praticité (et de marge commerciale), des industriels qui n’avaient rien compris aux problématiques de transmission de signal audio (et s’en fichaient complètement) ont eu l’idée de créer des connecteurs pas chers à fabriquer pour eux et faciles à brancher pour le profane. Sont nés alors les deux connecteurs audio les plus merdiques qui soient et qui, avec l’essor du home studio, ont maintenant infesté l’audio pro : RCA et Jack. Ces connecteurs donnent des résultats médiocres pour des tas de raisons (dissymétrie des formes, tailles et positions des contacts, mauvaise qualité de contact électrique, mauvais blindage, corrosion par oxydo-réduction, …) et c’est sur ce constat que nos petits malins de la « hifi VIP » ont entrepris d’exploiter l’ignorance de certains passionnés. Ils leur vendent (et c’est un paradoxe incroyable) des connecteurs ayant une conception défectueuse à la base, « sublimés » grâce à des pseudo « recherches avancées » ou je ne sais quels matériaux imaginaires, le tout à un prix 20 fois plus élevé que les meilleurs connecteurs XLR pro !

Mensonge 2 :

Le « mensonge » des lampes s’inscrit dans la même logique : failles dans le modèle physique des transistors en mode impulsionnel. Je ne sais pas vous, mais je me souviens bien des amplis à transistors des années 70-80, en plein essor de l’industrie électronique Japonaise, où des Akai, des Sansui, des Sony, des Pioneer, nous gratifiaient d’amplis avec des taux de distorsion quasi-non mesurables… mais avec des sons agressifs bien audibles, eux. Le succès chez certains audiophiles de l’amplification à tube devrait faire réfléchir les électroniciens et les pousser à une meilleure compréhension de l’amplification audio, au lieu de s’arc-bouter sur des équations comme des fanatiques croyant détenir la vérité universelle. C’est d’ailleurs un paradoxe du monde des facteurs d’amplis à transistor, que de se battre sur des valeurs infinitésimales de taux de distorsion, alors que les meilleures enceintes au monde descendent péniblement en dessous de 1% de distorsion harmonique…. et tout le monde les trouve exceptionnelles à écouter… comme quoi la sacro-sainte distorsion harmonique est loin de tout expliquer ! Le problème est en fait commun avec celui des câbles du point précédent, les électroniciens refusent ne serait-ce que d’envisager qu’ils ne mesurent peut-être pas ce qu’il faudrait, ou seulement une partie, et pour eux, ce qu’on ne sait pas mesurer n’existe pas. De fait, cela laisse le champ libre aux imposteurs.

Mensonge 7 :

J’avoue que depuis que j’ai migré toute ma chaine audio en faisceaux de mono-brins, la notion de bi-câblage est devenue totalement obsolète et inutile. Mais au tout début de mes expérimentations, il y a 20 ans, avec des enceintes reliées avec du petit câble électrique multi-brins standard, je peux vous certifier que le jour où j’ai séparé la section grave du médium-aigu sur le filtre passif et l’ai connectée à l’autre paire de bornes de l’ampli, le résultat fut radical…. même pour ma mère ! J’avais certainement éliminé un problème dans le fonctionnement du filtre lui-même ou amélioré la stabilité de la liaison ampli-enceinte en mettant une charge d’impédance plus « simple » en face de chaque circuit de sortie (étages d’amplification communs bien sûr, mais relais et composants de stabilisation de charge séparés pour sorties hp A et B). Par contre, je suis d’accord que s’il s’agit de simplement relier l’enceinte à la même paire de bornes d’ampli, par deux câbles au lieu d’un, là ça n’a normalement aucun effet…. à moins que le câble soit de section trop faible au départ (on augmente le débit maximum du réducteur de débit évoqué plus haut), ou alors d’utiliser des câbles très différents pour chaque voie.

Mensonge 8 :

C’est encore une fois la même critique que pour les points 1 et 2 précédents : l’article suppose que le filtrage de l’alimentation secteur n’est d’aucun intérêt pour les circuits audio parce que seul le transfo d’entrée « voit » le secteur. Ce serait vrai… dans le cas d’un transfo et d’un circuit de redressement/filtrage parfaits et isolés du chassis. Dans la réalité, non seulement on ne connait pas l’influence des parasites hautes fréquences sur le circuit de redressement/filtrage, ni sur le transfo lui-même, mais de plus, dans tous les préamplis/amplis/cd que j’ai eu l’occasion de démonter, le transfo était généralement blindé par un capot métallique, le tout vissé au fond du chassis… et en sortie, les connecteurs RCA avaient leur masse reliée au même chassis. Donc, ces foutus parasites secteurs se retrouvent dans tous les câbles de liaison, tous les maillons audio et ainsi de suite jusqu’aux enceintes. Je sais, vous allez me dire que c’est du mode commun, donc sans importance…. c’est ce que disent les équations (du régime linéaire)…. mais quelqu’un a-t-il mesuré l’effet sur un transistor bipolaire ou un FET, d’une variation rapide à une fréquence de quelques GHz de son potentiel de référence (si mon installation secteur véhicule du signal réseau CPL par exemple) ?

Pour conclure :
les mesures courantes en électronique, qui se basent sur l’approximation linéaire, ne savent pas dire à quel moment on sort du cadre de cette approximation, car par définition elles font des relevés sur un système audio en état quasi-stationnaire et en zone linéaire (là où tout est clean et répond aux specs annoncées), mais ne testent pas « les cas aux limites » en impulsionnel
les câbles pour enceintes doivent être calibrés non pas seulement en fonction de leurs paramètres RLC linéiques, mais aussi en fonction de leur ampérage maxi avant compression du signal, ce que le simple paramètre de résistance n’exprime absolument pas
les câbles audio analogiques de façon générale devraient tous être du type « brins isolés individuellement » (gaines, émail,…), c’est le seul type de propagation à peu près prédictible en large spectre et en impulsionnel
les liaisons masse-châssis devraient être proscrites dans les maillons audio ; cela nécessite des liaisons asymétriques à 3 points ou symétriques à 4 points, avec autant que possible le transformateur dans un autre boitier que celui contenant le circuit alimenté (NAIM est le seul constructeur que je connaisse à avoir compris cela)
conséquence du point précédent, les fiches RCA sont à banir de l’audio définitivement
un filtre secteur pour une chaine audio n’est jamais inutile, mais cela ne se fait pas avec un câble miracle ou dieu sait quel accessoire ésotérique ; il y a des fabricants de filtres secteurs tout à fait efficaces, pour installation d’appareils en environnements perturbés au sens CEM du terme (Schaffner est très connu par exemple)
Revenir en haut Aller en bas
itofa

avatar

Messages : 3335
Date d'inscription : 27/03/2008
Age : 60
Localisation : Montpellier area

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Dim 13 Mai - 14:40

Bonjour

Oui, ce blog et article sont bien connus !!!

_________________
Micro Seiki - Marantz - Oppo - McIntosh - Phase Linear - JBL 4344 MKII  [url=http://www.smil  
Marantz - Onkyo Integra - JBL L112
Revenir en haut Aller en bas
frm013



Messages : 92
Date d'inscription : 17/03/2014
Age : 53
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Dim 13 Mai - 14:46

Bonjour Itofa,

Je ne connaissais pas, mais c'est surtout ce commentaire nuancé et étayé qui à retenu mon attention.
Revenir en haut Aller en bas
itofa

avatar

Messages : 3335
Date d'inscription : 27/03/2008
Age : 60
Localisation : Montpellier area

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Dim 13 Mai - 18:21

Pas de pb !!! bounce

_________________
Micro Seiki - Marantz - Oppo - McIntosh - Phase Linear - JBL 4344 MKII  [url=http://www.smil  
Marantz - Onkyo Integra - JBL L112
Revenir en haut Aller en bas
ratitifb



Messages : 3099
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 14 Mai - 9:07

frm013 a écrit:
Citation :
...

Je me demande si parfois il n'y a pas un peu confusion entre linéarité et stationnarité ?
Sinon les équations dans le domaine linéaire sont connues de tous les gens sérieux comme une approche au 1er ordre qui dégrossie généralement pas mal de chose... Remettre ça en cause c'est par exemple balayer l'approche "petits signaux" de Thiele & Small sur les haut-parleurs électrodynamiques Cool

Après les comportements non linéaires sont de plus en plus (et de mieux en mieux) intégrés dans les codes de calcul. On parle de paramètres T&S pour les forts signaux et des gens comme Klippel ont développés des modèles des non linéarités bien connues dans ce domaine.

Reste qu’en dehors de la gouroutisation, opposer l'objectif au subjectif est une grossière connerie dans le domaine de l'audio/acoustique où en finale on est toujours dans le perceptif humain. Il faut bien au contraire les lier le plus intimement possible pour tenter de mieux comprendre les choses.
Revenir en haut Aller en bas
frm013



Messages : 92
Date d'inscription : 17/03/2014
Age : 53
Localisation : Aix en Provence

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 14 Mai - 9:29

Bonjour Ratitifb,

Je voulais justement avoir les avis de la communauté sur ce commentaire...

ratitifb a écrit:
l'approche "petits signaux" de Thiele & Small
je ne connais pas, tu aurais de la doc sur ça ?

ratitifb a écrit:
opposer l'objectif au subjectif est une grossière connerie dans le domaine de l'audio/acoustique
c'est bien ce qui me semblais ;)

A+
Revenir en haut Aller en bas
ratitifb



Messages : 3099
Date d'inscription : 26/03/2008

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 14 Mai - 10:04

Beaucoup d'info sur le net et avec wiki qui est très bien fait
Revenir en haut Aller en bas
Pape François

avatar

Messages : 647
Date d'inscription : 04/06/2015

MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   Lun 4 Juin - 13:20

Vu aujourd'hui sur M6... Cool

Une belle paire de…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JBL.... le topic qui ne dort jamais....   

Revenir en haut Aller en bas
 
JBL.... le topic qui ne dort jamais....
Revenir en haut 
Page 28 sur 29Aller à la page : Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29  Suivant
 Sujets similaires
-
» Jonathan Lambert - L'Homme qui ne dort jamais !
» JBL.... le topic qui ne dort jamais....VII
» JBL.... le topic qui ne dort jamais....
» JBL.... le topic qui ne dort jamais....
» La ville qui ne dort jamais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: DISCUSSIONS EN TOUT GENRE. :: bla-bla -bla--
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit