Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilPartenariat RechercherS'enregistrerConnexion

 

 The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Pape François

Pape François


Messages : 887
Date d'inscription : 04/06/2015

The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :) Empty
MessageSujet: The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :)   The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :) Icon_minitimeJeu 3 Mar - 10:19

Je viens de mater les 4 épisodes  doublés en français de " The Defiants Ones"  et C'est vraiment très intéressant,  on ne s'ennuie pas une seconde. on sent la qualité des documentaires de"HBO"

C'est sur Netflix et sur ygg...

ça ne parle pas que de RAP il y a les témoignages de Bruce Springsteen, Tom Petty,, Patti Smith, , Bono (U2) il y a aussi plusieurs chapitres sur l'industrie du disque en général aux États-Unis avec l'arrivée du CD au début des années 80 puis le partage des fichiers musicaux gratuits en ligne sur Napster, et enfin l'arrivée du streaming avec Apple Music...



Critique du journal "Le monde" :
...
https://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2018/05/11/tv-the-defiant-ones-le-rappeur-et-l-homme-d-affaires_5297721_1655027.html
...


Citation :
Diffusée sur la chaîne américaine câblée HBO durant l’été 2017, la série documentaire The Defiant Ones (Les Intrépides, en français) fait les beaux jours de Netflix en Europe depuis sa mise en ligne en mars.

Les quatre ­épisodes d’une heure, réalisés par Allen Hughes, racontent les vies croisées de deux des plus grands architectes de l’industrie musicale actuelle : le producteur – et père du gangsta rap avec son groupe NWA – Dr. Dre, 53 ans, et l’ex-ingénieur du son et patron de maisons de disques Jimmy ­Iovine, 65 ans.

Andre Young, alias Dr. Dre, a lancé les carrières des artistes hip-hop Snoop Dogg, Eminem, 50 Cent et Kendrick Lamar, lauréat du prix Pulitzer 2018. Jimmy Iovine a travaillé pour les monstres sacrés de la culture rock :John Lennon, Bruce Springsteen, Patti Smith, Tom Petty, U2 ou encore le chanteur et producteur du groupe Nine Inch Nails, Trent Reznor. Leur rencontre, au début de l’année 1992, va cimenter une ­collaboration professionnelle et une amitié qui durent jusqu’à aujourd’hui. Ensemble, ils ont marqué l’industrie musicale et lancé leur propre marque d’enceintes, Beat Electronics, rachetée par Apple en 2014.


« The Defiant Ones », c’est l’« Amicalement vôtre » (série ­télévisée britannique des années 1970, mettant en scène deux hommes riches) de la culture hip-hop et de la musique rock… sauf qu’aucun des deux protagonistes n’est un lord anglais. Natif de Brooklyn, Jimmy Iovine est fils de docker italien. Il s’inscrit à l’université pour devenir ingénieur et éviter la mobilisation et le départ pour le Vietnam. Andre Young, lui, a été élevé par sa mère célibataire à Compton, une commune paupérisée au sud de Los Angeles. A cette époque, la guerre entre les gangs du quartier cause la mort d’environ 800 jeunes chaque ­année. Le futur Dr. Dre échappe à la violence de la rue grâce à ses platines vinyles et à la table de mixage offerte par sa mère à Noël.

Archives inédites
Cet aller-retour incessant entre les vies des deux hommes plonge le spectateur au cœur de la ­culture pop américaine. Les ­parcours et les visions se répondent. Le film débute sur une anecdote qui met en scène l’indifférence des rappeurs face au secret des affaires. Alors que le contrat avec Apple n’est pas encore signé, Dr. Dre, ivre, se vante, sur le compte Snapchat de son ami ­acteur Tyrese Gibson, de devenir le premier milliardaire de la culture hip-hop.

Allen Hughes sait jouer habilement avec les dialogues et les silences des nombreuses personnalités du documentaire – parmi lesquelles on trouve Eminem, Bruce Springsteen, Puff Daddy, Patti Smith, Kendrick Lamar, Bono(U2), Gwen Stefani notamment – pour instiller un soupçon de dramatique dans le récit.

L’investissement de « Dre » et de Iovine dans la réalisation de cette série explique la présence d’archives inédites. On y découvre le producteur du gangsta rap, déguisé en chirurgien dans un costume de satin violet, dans son club de Compton, Eve After Dark. Ou ­encore Jimmy Iovine en studio avec Bruce Springsteen, sur l’album Darkness on the Edge of Town (1978), ou travaillant avec U2 sur Rattle & Hum (1988).

Dans l’éloge permanent, le documentaire se rattrape par un récit particulièrement bien construit.



Même Télérama à aimé cette série:
...
https://www.telerama.fr/musique/the-defiant-ones-sur-netflix-dr-dre-et-jimmy-iovine-bandits-macho-du-rap-et-des-affaires-6799130.php
...



Citation :


“The Defiant Ones”, sur Netflix : Dr Dre et Jimmy Iovine, bandits macho du rap et des affaires

À eux deux, ils ont révolutionné le rap et le rock des années 1990 et 2000, entre coups de génie et scandales, avant de devenir, en 2014, les premiers milliardaires du streaming. Dr Dre, le rappeur, et Jimmy Iovine, le rockeur, sont au cœur d’une minisérie documentaire haletante de 2017 réalisée par Allen Hugues, et toujours visible sur Netflix.

À la façon d’un Amicalement vôtre dans le monde de la pop music, la série documentaire The Defiant Ones retrace, en quatre épisodes, la folle ascension de deux moguls aux personnalités contrastées, partis de rien, doués, roués, à l’ambition dévorante et au talent certain. Andre Young, alias Dr Dre, DJ et producteur de rap, colosse taiseux issu de Compton, ghetto noir de Los Angeles ; Jimmy Iovine, producteur de rock, petit roquet aux ascendances italiennes, sorti de Hell’s Kitchen, quartier démuni de New York. Dr Dre, le cofondateur de NWA, producteur des rappeurs vedettes Snoop Dogg, 2Pac ou Eminem ; Jimmy Iovine, l’homme derrière le son d’albums majeurs de Bruce Springsteen, Patti Smith ou Tom Petty, producteur de Marilyn Manson ou Lady Gaga. Un rêve américain, qui a parfois viré au cauchemar personnel, artistique, financier.

La série, c’est sa grande qualité, ne se contente pas de dérouler deux destins personnels, aussi singuliers soient-ils. Elle croise également les mouvement de mode et les mouvements de capitaux d’une industrie en pleine recomposition, les disques de platine et les chaînes bling-bling, les outrances de Marilyn Manson harnaché de cuir et de métal pissant sur la Bible, et la guerre fratricide des stars du gangsta rap, de Los Angeles à New York, qui se terminera en bain de sang avec la mort de ses deux plus grandes stars, 2Pac et Notorious Big, en 1996.

Bande-son magistrale
Trente ans de music business sont ainsi rembobinés à mille à l’heure sur une bande-son magistrale. Et si la série n’évite pas ni les éloges ni une certaine fascination pour ses sujets, la richesse des images d’archives et des témoignages, parfois à charge, impressionne. Comme le regard vide de Dr Dre, incapable d’évoquer la mort de son jeune frère Tyree lors d’une rixe, son malaise palpable confronté au témoignage de la journaliste Dee Barnes, qui revient sur l’agression qu’il lui a fait subir. Autres moments forts parmi tant d’autres, le récit, entrecoupé d’images de pillages et de freestyles, par Snoop Dogg, des émeutes de Los Angeles en 1992 dans une débauche d’herbe et de télés volées alors qu’il enregistre son premier album dans la villa de Dre.


Une époque qui vit passer le gangsta rap d’outsider à la première place des ventes, avec son inexorable engrenage de violence et de paranoïa, alimenté par une pluie de dollars et des ego démesurés, que viennent échauffer les menaces de censure d’une Amérique terrifiée, une fois de plus, par son reflet. Un enfer résumé par Iovine d’une phrase glaçante : « Je ne savais plus si je finançais la liberté d’expression ou le Hamas. » Un doute qui fit sa fortune personnelle autant que celle de Dre, assurément.
Revenir en haut Aller en bas
Pape François

Pape François


Messages : 887
Date d'inscription : 04/06/2015

The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :) Empty
MessageSujet: Re: The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :)   The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :) Icon_minitimeVen 4 Mar - 20:10

J'ai fait quelques vidéos avec des extraits de quelques minutes où l'on voit Bruce, Bono, Patti Smith...

(Ces liens sont valablesjusqu'au 30/03/2022)

https://www.swisstransfer.com/d/dfc8be16-f421-4116-ac85-1eb8cc4f9213

https://www.swisstransfer.com/d/c1b207da-0a40-475a-88ac-326fae852d87

https://www.swisstransfer.com/d/c7493866-d095-4c00-8ccd-659c0cd71cd4
Revenir en haut Aller en bas
utta




Messages : 288
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 63
Localisation : 91

The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :) Empty
MessageSujet: Re: The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :)   The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :) Icon_minitimeSam 5 Mar - 11:16

Merci beaucoup votre sainteté
Merci à toi pour ces liens

Utta
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :) Empty
MessageSujet: Re: The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :)   The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
The Defiant Ones (ce sujet est déconseillé à mattera) :)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ancêtre de Mattera
» Des L250Ti pour Mattera!
» Du jbl, oui of course !
» Project 50XL, réalisation d'une quatre voix sur base JBL 4345, design by Willy Peters
» Erreur de sujet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: DISCUSSIONS EN TOUT GENRE. :: Vos disques CD et Vinyls préférés.-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit